22/10/2008

Des chauve-souris.....

halloween-21
Des chauve-souris pour Halloween, ça vous dit?



 

chauve-sou-44

19/10/2008

les sorcières, mythe ou réalité

une expo que j'avais eu l'occasion de visiter l'année dernière

dyn008_original_224_480_pjpeg_2584676_fd5e82e397be6a0cf1b1b7f7b91b0afb

un retour en arrière de 500 ans, à l'époque de Charles Quint. 

Pénétrez le monde imaginaire et réel des ces femmes du bout du village! Quel était leur univers? Pourquoi ces animaux qui les entouraient, ces plantes qu'elles utilisaient? Pourquoi les chassait-on, pourquoi les brûlait-on?  Avec Nostradamus, cet homme épargné, lui, par ce lynchage populaire, plongez vous dans les croyances, superstitions et légendes du dernier millénaire.

dyn004_original_640_480_pjpeg_2584676_ce209b9b3bfb2d857037da2f329cad9a

 

Si le Dieu Cornu fut la divinité des chasseurs, la divinité féminine des cueilleuses fut la Grande Déesse-Mère dont le culte, à partir du néolithique avec la sédentarisation due aux débuts de l’agriculture, deviendra prépondérant durant des millénaires, perdurant dans les premières grandes civilisations antiques sous la forme de cultes agraires rendus à des déesses telle Déméter ou Cybèle. L’existence de la Déesse-Mère est attestée dans toutes les cultures primitives puis archaïques. Les femmes, héritières des cueilleuses, ont été les promotrices de l’agriculture. Quand, au mésolithique, à la suite de changements climatiques, le gibier se fait rare et que l’homme se fait plus pêcheur que chasseur, et que les ressources alimentaires de la cueillette n’auraient plus été suffisantes pour permettre la survie d’un clan, l’apport de l’agriculture a été déterminant. Si l’homme vécut davantage en symbiose avec le monde animal durant des millénaires, la femme elle, vécut davantage en symbiose avec le monde végétal. La connaissance qu’elle pouvait avoir des plantes et de leurs propriétés, et le savoir empirique qu’elle pouvait en retirer furent l’arcane majeure d’une tradition qui se transmettra jusqu’à nos jours.

 

la boule magique

dyn004_original_480_640_pjpeg_2584676_0511cd28ad8b4d848ef6729c74b23880

 

Une sorcière est une femme adepte ou considérée comme telle d’une forme de sorcellerie.

Désignée en grec stryx, en latin striga -ae d’où dérive le vocable médiéval stria, strega en italien, estrie en français. Le mot français sorcière, féminin de sorcier, dérive du latin vulgaire sortarius proprement « diseur de sorts », du latin classique sors, sortis, désignant d’abord un procédé de divination, puis destinée, sort. Le mot qui les désigne en allemand est Hexe dérivé du grec ancien aix, chèvre, évidente référence à un monde pastoral. Bruja, en espagnol provient du terme ibère bruixa, et plus précisément du galicien bruxa. Le mot anglais witch a des origines plus controversées mais parait bien provenir d’un radical wik d’origine tant celte que germanique.

voilà la sorcière dont le chat avait peur... bouh

dyn010_original_264_256_gif_2614302_5aa0345db47010cb08b10bcc78adde4b

dans le potiron (Huguette)

gif halloween

Je vous souhaite à tous une bonne fête d'halloween, Huguette

IMG_0316600
Maaauwww.il y a une sorcière là-haut!

halloween = début de l'hiver : bbbrrrrrr.....

gif chat

16/10/2008

Haloween....

 


R.I.P.